Le temps de trajet moyen domicile / travail a toujours fait partie des critères d’appréciation d’un salarié, dans l’évaluation de son emploi, ou dans sa décision d’en accepter un nouveau. Bien qu’il ne soit pas directement lié à l’entreprise, il rejoint d’autres critères d’appréciation pour la qualité de vie et de bien-être au travail, comme les infrastructures ou l’ambiance au sein de l’équipe par exemple, et concourt même avec des critères d’appréciation intrinsèques à la mission (statut, salaire, niveau de responsabilité).

Les politiques de Ressources Humaines l’ont bien compris : depuis quelques années, certaines entreprises se sont saisies de ce critère pour proposer à leurs collaborateurs un équilibre plus harmonieux entre vie professionnelle et personnelle, et ainsi attirer les talents.

Quel est notre temps de trajet moyen domicile / travail en France, quels moyens de transport privilégions-nous en fonction de notre lieu de résidence, et que font désormais les entreprises françaises pour faire de ce critère un atout dans leurs processus de recrutement ?

Les chiffres : notre temps de trajet moyen domicile / travail en France

 

En 2015, sous l’impulsion du ministère du Travail, la DARES (la Direction de l’Animation de la Recherche, des Éudes et des Statistiques) a mené une étude significative sur les temps de trajet moyen domicile / travail en France.

  • Temps de travail moyen domicile / travail par jour : 50 minutes

capture-decran-2016-11-09-a-17-06-46

Immédiatement repris dans le magazine du Monde dans un article de Novembre 2015, ces chiffres n’ont pas rassuré le Ministère : en 2014, il fallait en moyenne 50 minutes aux Français pour se rendre sur leur lieu de travail et en revenir.

 

Des chiffres que confirme l’étude indépendante menée par Randstad, grand groupe de services en Ressources Humaines : il faudrait aux français 23,4 minutes en moyenne pour gagner leur lieu de travail. Si l’on fait le calcul sur une année, cela représente une semaine dans les transports… et, à l’échelle d’une vie, presque une année (pour le top 10 des petits chiffres insolites tels que celui-ci, consultez cet article. Savez-vous par exemple que l’on passe 115 jours de sa vie à rire ?)

 

  • Un chiffre en croissance régulière depuis 12 ans

 

Les études régulières menées sur ce sujet ont permis d’établir que cette moyenne de 50 minutes avait augmenté régulièrement, à hauteur de 10 minutes en 12 ans : soit environ une minute de plus chaque année.

 

En conséquence, 35% des salariés ont aujourd’hui plus d’une heure de transport pour gagner leur lieu de travail, et plus d’une heure et demie pour les 16% les plus infortunés.

 

  • Un temps de trajet deux fois plus long en région parisienne

capture-decran-2016-11-09-a-17-06-54

Les extrêmes, eux, se creusent : les habitants de la région parisienne ont un temps de trajet moyen domicile / travail deux fois plus important que ceux des petits pôles urbains : 68 minutes contre 35 minutes, toujours selon l’étude de la DARES. Soit 18 minutes de plus pour les franciliens en moyenne.

 

L’étude Randstad obtient les mêmes extrêmes. La Picardie, où de nombreux travailleurs rejoignent la région parisienne chaque matin, suit de près la région Île-de-France, avec 60 minutes par jour. Champagne-Ardenne et Basse-Normandie décrochent la palme des travailleurs les plus avantagés, avec seulement 34 minutes de temps de trajet journalier.

capture-decran-2016-11-09-a-17-07-01

 

Les moyens de transport pour gagner son lieu de travail

  • Le véhicule personnel toujours N°1

capture-decran-2016-11-09-a-17-24-46

Dans sa propre étude sur les temps de trajet moyen domicile / travail, le groupe Randstad obtient les résultats suivants : 63% des français utilisent leur voiture personnelle pour se rendre au travail, 18% les transports en commun, 9% la marche à pied, 4% les deux roues (vélos, scooters, motos) et seulement 2% le covoiturage. 4% déclarent n’utiliser aucun transport du fait d’un travail à domicile.

 

 

  • Un type de transport par type de trajet

L’étude de la DARES sur les temps de trajet moyen domicile / travail obtient des chiffres comparables, encore plus marqués en ce qui concerne l’utilisation des véhicules à quatre roues : 74% des français se déplaceraient en voiture (pas de précision quant au covoiturage), 11% en transports en commun, 7% à pied, 4% en moto ou scooter, et 3% en vélo.

capture-decran-2016-11-09-a-17-27-06

L’étude Randstad révèle autre chose sur le temps de trajet moyen domicile / travail : il est confirmé qu’à chaque typologie de trajet (courte, moyenne ou longue) correspond un type de transport. Ainsi, le recours à la marche à pied et ou vélo sont principalement réservés aux trajets courts (14 et 19 minutes en moyenne), tandis que la voiture est préconisée dans les temps de trajet moyens (23 minutes en moyenne) et les transports en commun dans les trajets plus longs (44 minutes en moyenne).

  • À chaque région son moyen de transport préféré

capture-decran-2016-11-09-a-17-27-16

Pour finir sur les temps de trajet moyen domicile / travail et les moyens de transport, peu de surprises du côté des classements par région : l’Île-de-France décroche la palme dans l’utilisation des transports en commun (47% des travailleurs les utilisent). La région Poitou-Charentes est la triste championne dans l’utilisation du véhicule personnel (80% des travailleurs l’utilisent) et le Languedoc-Roussillon, enfin, se révèle être la région la plus exemplaire, avec 5% des trajets vers le lieu de travail effectués avec le système du covoiturage. Bravo au Languedoc !

Que font les entreprises françaises pour satisfaire leurs salariés ?

 

On l’a dit plus haut, notre temps de travail moyen domicile / travail s’est accru de 10 minutes en l’espace de 12 ans, soit environ une minute de plus par an. Pour autant, en 2050, les français mettront-ils 1h30 à gagner leur lieu de travail ?

Sûrement pas ! Les Ressources Humaines ont compris à quel point l’augmentation de ces temps de trajet jouaient négativement dans l’attractivité des talents. Aujourd’hui, elles prennent le contrepied de la tendance. Qu’ont-elles mis en place ?

 

  • Les relocalisations

Après les délocalisations d’entreprises vers les extrémités périphériques, dans la recherche de meilleurs coûts d’implantation, on voit désormais se profiler la tendance inverse : la relocalisation, vers les centres-villes ou à proximité des lieux d’habitation.

Un exemple : la banque BNP Paribas, « la banque d’un monde qui change », vous vous rappelez ? La BNP a pris son slogan au mot, puisqu’en 2016, une grande partie de ses salariés, jusque-là établis dans le sud de Paris, du côté d’Issy-les-Moulineaux, s’est vu le privilège de réintégrer le siège de la société, dans le 9e arrondissement. Une nouvelle que beaucoup d’entre eux ont saluée, après des années de temps de trajet à rallonge !

 

  • Le télétravail

Si, à ce jour, seuls 16% des salariés français déclarent pouvoir bénéficier du télétravail au sein de l’entreprise, cette tendance ne fait qu’augmenter : la transformation numérique de la fonction RH est en marche, et facilite la transition entre lieu de travail fixe et à distance. Travailler depuis son domicile, lorsque celui-ci vous en offre la possibilité, quoi de mieux pour éliminer le stress sur le lieu de travail et les temps de transport ?

 

  • Un peu de créativité !

Récemment, le monde entier s’enthousiasmait des conditions de travail avantageuses prodiguées par le géant Google, sur son site principal de la Silicon Valley. Et cet engouement est justifié : avez-vous entendu parler du bus Google ? Celui-ci passe vous chercher gratuitement, pour vous emmener sur votre lieu de travail. Comme à l’école. Sauf que ce bus-là est équipé de Wifi ! Le tri de vos mails commence donc dès le lever ou presque. De quoi mettre à profit son temps de trajet moyen domicile / travail ! Et vous, ça vous plairait ?

 

LAISSER UNE RÉPONSE