>

Les membres Wojo le disent, le coworking c’est avant tout un moyen d’élargir son réseau professionnel*. Pour sortir du lot et créer des contacts rapidement avec vos coworkers, misez sur des icebreakers qui surprendront vos voisins d’open space !

1 – Kebab, chinois ou grec à midi tu mangeras.

La pause déj’ reste un moment clé dans le quotidien des Français (on vous en parlait il y a peu ici). Créez donc un contact olfactif à l’heure du déjeuner avec vos voisins de bureau en misant sur des sandwiches grecs, des kebabs bien assaisonnés et des raviolis chinois. Vous êtes plutôt gastronomie française ? Un sandwich au camembert accompagné d’un œuf dur fera aussi très bien l’affaire. C’est sûr, l’un de vos coworkers finira par vous adresser la parole afin de vous suggérer d’aller plutôt manger une inoffensive pizza à l’extérieur. Bingo, vous pourrez alors en profiter pour lui proposer de vous accompagner !

Chez Wojo, vous pouvez encore accélérer cette première mise en relation puisque les repas se prennent dans les espaces communs où votre empreinte olfactive pourra déployer tout son potentiel.

2 – L’espace tu sauras occuper.

Tout bon comédien vous le dira : pour captiver le public, l’occupation de l’espace est cruciale. Appliquez ce principe pendant vos journées en coworking. En open space, étalez-vous sur les chaises autour de vous. Blouson, sac d’ordinateur, reliefs de votre déjeuner (cf. plus haut…) : utilisez tous les outils à votre disposition pour étendre au maximum votre territoire et prendre la place de trois personnes. Si vous êtes dans un bureau dédié, laissez traîner un maximum de bazar juste devant votre porte, monopolisez les espaces communs avec votre trottinette, vos sacs de course et autres encombrants personnels. Vous serez très vite identifié.e par vos voisins de bureau comme « le mec ou la meuf qui se pose là ».

3 – Montrer que tu es so busy tu oseras.

Vous voulez faire grimper votre cote de désidérabilité auprès de vos coworkers ? Montrez que vous êtes quelqu’un d’ultra demandé, et que ce sont plutôt les clients qui vous courent après que l’inverse. Comment ? La prochaine fois que vous partirez en réunion ou rendez-vous, oubliez votre téléphone en mode sonnerie dans l’open space. Après 15 notifications (Facebook, mais personne ne le saura), 10 emails (des newsletters, mais personne ne le saura) et 5 appels (de votre mère, mais personne ne le saura), votre réputation de travailleur.se acharné.e et débordé.e sera faite. Chez Wojo, démultipliez l’effet de ce coup d’éclat en laissant votre mobile dans l’un des espaces de travail où le silence est de rigueur : vous serez le centre de l’attention à votre retour.

4 – Faire du bruit ton mantra sera.

Il y a ceux qui font du bruit au sens figuré, et puis ceux qui le font aussi au sens propre. Intégrez cette deuxième catégorie grâce à des astuces simples. À l’heure du goûter, offrez-vous un paquet de bonbons, chips ou pop corn. Peu importe le contenu, tant que le contenant est dans une matière aussi bruyante que possible. À chaque bouchée, tous les regards se tourneront vers vous. Soyez sympa, proposez régulièrement et à voix haute à vos coworkers de partager votre pitance. Variantes : mâchez un chewing gum la bouche ouverte, faites des bulles et mouchez-vous comme une trompette !

Captez aussi l’intérêt de vos voisins en investissant dans un clavier déporté, de préférence mécanique et donc bruyant à souhait. Vous êtes deux fois gagnant.e : finies les tensions dans les épaules et les trapèzes à cause de votre ordinateur portable à l’écran et au clavier riquiqui, et bonjour les questions de vos voisins de bureau, s’interrogeant sur le choix étrange ce votre matériel de travail.

À lire aussi : Travail sur ordinateur : gare aux troubles musculo-squelettiques 

5 – Habilement maladroit.e tu seras.

Voilà une carte subtile à jouer, idéalement de bon matin, et idéalement avec un.e coworker.euse que vous ne savez pas comment aborder. À l’heure où tout le monde se croise pour le café du matin, trébuchez, vacillez, bref, faites le nécessaire pour que le contenu de votre tasse atterrisse sur la personne en face de vous. Proposez bien sûr de l’accompagner pour lui offrir un t-shirt de rechange et prendre en charge la note du pressing : après cet échange de bons procédés, vous serez unis pour la vie par le souvenir de cet incident. Pensez toutefois à espacer ces « maladresses » si vous ne voulez pas être catalogué.e comme un.e alcoolique anonyme qui abuse du whisky dès le réveil.

À vous de jouer pour vous faire remarquer !

Sinon, chez Wojo, vous avez aussi la possibilité de participer aux nombreux événements organisés chaque semaine dans les différents espaces. Ateliers, conférences, petits déjeuners, sessions de pitch… constituent autant d’occasions d’élargir votre réseau professionnel ! On vous laisse choisir la méthode que vous préférez. 

Découvrez les prochains événements Wojo

Article rédigé par Clémentine Garnier pour
Wojo
Work. Live. Share.

Au fait ! Chez Wojo, on ne fait pas qu’écrire !

Découvrez ce que l'on propose d'autre...

Bureaux privatifs

À partir de 460€ / mois

Espaces partagés

À partir de 9,90€ / mois

Salles de réunion

À partir de 15€ / heure

Je souhaite publier à titre personnel